Bible pour le couple

$0.00

Dès le début de la Bible, il est question du couple appelé à s’unir. « Dieu créa l’Homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : “Soyez féconds et multipliez-vous” […] Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon. » (Gn 1, 27-28.312) Du couple appelé à se soutenir : « Le Seigneur Dieu dit : “Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra.” » (Gn 2, 183) Du couple appelé à se reconnaître et à se lier : « L’homme dit alors : “Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish.” À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. » (Gn 2, 23-24)

Les premières pages de la Bible ne négligent pas la réalité avec ses limites et ses blessures : « L’homme répondit : “La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé.” » (Gn 3, 124) ou encore « Le Seigneur Dieu dit ensuite à la femme : “Je multiplierai la peine de tes grossesses ; c’est dans la peine que tu enfanteras des fils. Ton désir te portera vers ton mari, et celui-ci dominera sur toi.” » (Gn 3, 16) De nombreux couples sont nommés et illustrent bien des passages heureux ou malheureux, y compris au travers d’avatars culturels : mariage contraint, polygamie, adultère…

Bien des pages évoquent les joies du mariage. Joies sensuelles dans le Cantique des cantiques, par exemple en Ct 45. Joies spirituelles en Tb 86 dans la prière des jeunes époux, Sarra et Tobie.

Le modèle chrétien du mariage est clarifié avec force par Jésus : « C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi. » (Mt 19, 87) Ce mariage vécu le cœur ouvert n’est pas seulement commandé, il est soutenu. Ainsi chez Saint Jean, le premier signe de Jésus se déroule lors d’un mariage : les célèbres noces de Cana (Jn 28). Pour pallier le manque de vin, Jésus y change l’eau en vin de telle sorte que le maître du repas déclare « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » (Jn 2, 10). L’auteur veut notamment signifier que, avec la grâce de Dieu c’est-à-dire dans la spiritualité conjugale, la réalité du mariage sera meilleure !

Catégorie :

Description

Dès le début de la Bible, il est question du couple appelé à s’unir. « Dieu créa l’Homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : “Soyez féconds et multipliez-vous” […] Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon. » (Gn 1, 27-28.312) Du couple appelé à se soutenir : « Le Seigneur Dieu dit : “Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra.” » (Gn 2, 183) Du couple appelé à se reconnaître et à se lier : « L’homme dit alors : “Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish.” À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. » (Gn 2, 23-24)

Les premières pages de la Bible ne négligent pas la réalité avec ses limites et ses blessures : « L’homme répondit : “La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé.” » (Gn 3, 124) ou encore « Le Seigneur Dieu dit ensuite à la femme : “Je multiplierai la peine de tes grossesses ; c’est dans la peine que tu enfanteras des fils. Ton désir te portera vers ton mari, et celui-ci dominera sur toi.” » (Gn 3, 16) De nombreux couples sont nommés et illustrent bien des passages heureux ou malheureux, y compris au travers d’avatars culturels : mariage contraint, polygamie, adultère…

Bien des pages évoquent les joies du mariage. Joies sensuelles dans le Cantique des cantiques, par exemple en Ct 45. Joies spirituelles en Tb 86 dans la prière des jeunes époux, Sarra et Tobie.

Le modèle chrétien du mariage est clarifié avec force par Jésus : « C’est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n’en était pas ainsi. » (Mt 19, 87) Ce mariage vécu le cœur ouvert n’est pas seulement commandé, il est soutenu. Ainsi chez Saint Jean, le premier signe de Jésus se déroule lors d’un mariage : les célèbres noces de Cana (Jn 28). Pour pallier le manque de vin, Jésus y change l’eau en vin de telle sorte que le maître du repas déclare « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » (Jn 2, 10). L’auteur veut notamment signifier que, avec la grâce de Dieu c’est-à-dire dans la spiritualité conjugale, la réalité du mariage sera meilleure !

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Bible pour le couple”